18-10-2017 | Mis à jour à 18:39:25s
ACTUALITÉ - BLOC NOTES
Les échos stridents des océans
Au-delà des postures, l'Afrique est cataloguée aujourd’hui comme un continent prometteur. Mais décidément, notre continent n’en finira pas avec ses souffrances ses douleurs et ses souffles de malheurs. Au fait, Obama soulignait dernièrement à l’Union Africaine qu’ «A côté d'une nouvelle richesse, des centaines de millions d'Africains continuent de souffrir d'une extrême pauvreté. À côté de plateformes d'innovation, de nombreux Africains restent entassés dans des bidonvilles, sans électricité ou eau courante, un niveau de pauvreté qui est une violence envers la dignité humaine» Page (….) Ces contingences répétitives sont- elles dues à la fatalité ou aux choix que nos dirigeants opèrent pour gérer à qui mieux-mieux la cité ? Voyons depuis quelques temps, de nombreux africains, candidats à l’immigration clandestine meurent dans des barques de fortunes aux larges de la méditerranée. Taraudé par le harnais du quotidien, quel est aujourd’hui l’Africain qui s’inquiète assidument ou verse une larme de compassion sur le sort de ces jeunes hommes engloutis dans les profondeurs abyssales des océans ? Au demeurant pourquoi partent-ils ? Que faut- il pour parer à cela ? Autant de questions qui nous amènent à dire que si hier, par un déracinement massif, devenu après un business en Afrique, et qui entrainait sur la galère de l’aventure forcée, des millions d’Africains, embastillés dans les cales de bateaux, suivirent l’allant des océans, charriant vers l’Europe, les Amériques, brisant ainsi des liens séculaires, car, au village, aucun regard n’effleura le visage des partants lorsqu’ils traversèrent le corridor du départ sans retour. De nos jours, nous assistons impuissants à cette vague de départs volontaires des jeunes africains vers l’incertitude et l’inconnu. Un autre business lucratif tentaculaire avec des passeurs cupides a pris forme et se développe insidieusement à notre insu. Imaginons un peu le sort effroyable de ces immigrés confrontés à la dure réalité de ces grandes traversées incertaines, dans ces océans en furie, avec des vagues ondulantes, le cri de l’immigré face à son destin se broie dans la houle des vagues insolentes, brisant tout silence ou stagne le repli et l’oubli. En cette année 2015, les statistiques dépassent l’entendement. 2015 est une année tragique. 2000 disparus selon l’Organisation internationale des migrations (OIM). Toute chose qui a amené Le pape François à prendre la communauté internationale à témoin. « Ces vies brisées compromettent la dignité de la communauté internationale, et nous risquons de perdre notre humanité » Le souverain pontife a alors exhorté cette communauté internationale à agir vite pour résorber ces drames tragiques de migrants qui tentent, au péril de leur vie, de gagner l'Europe depuis le Maghreb. Nous africains, pour éviter que nos bras valides partent mourir dans les océans, il est temps de résoudre à la base des défaillances endémiques qui gangrènent notre continent en protégeant dans une démocratie réelle tous les citoyens à travers les respects stricts des droits inhérents à leur existence. Faire face à l'explosion démographique et à l’insertion dans le tissu économique des jeunes déboussolés et dont la seule issue est celle de la recherche de l’ailleurs pour s’épanouir, ce au péril de leur vie. En somme, ce combat à la base contre l’immigration clandestine est celui de la lutte contre la pauvreté, c’est pour cette raison que ce phénomène requiert une plus grande implication des dirigeants africains pour éviter que de nombreuses vies soient brisées, essorant ainsi le continent de certaines intelligences, comme ce fut le cas à l’échelle grandeur nature de la traite négrière.


Commentaires





Maroc : les autorités arrêtent un "partisan" de l'EI lié à une cellule française

Présidentielle française de 2017 : Hollande ne sera pas candidat

Immersion au sein de l’équipe dirigeante de GUICOPRESS à Paris

La SMB-WAP et l’Etat Guinéen, signent un accord de 5 millions de dollars, à Conakry

Adama Barrow, à la tête de la Gambie

Interview Exclusive de Sa Majesté le Roi Mohammed VI

Guinée: La bauxite au cœur de la nouvelle Stratégie de coopération Internationale

En toutes lettres Monénembo au « Bled » ou Prométhée apaisé

Hôtellerie: Onomo Hôtel à Conakry, le Président Alpha Condé lance les travaux de l’infrastructure

Guinée-Conakry : protocole d’accord pour la construction du barrage hydroélectrique de Souapiti

Nouvelle organisation au sein d’Orange Bruno Mettling sera nommé Directeur Général Adjoint, en charge de la zone...

Guinée-Conakry : l’opposition réclament le report du scrutin présidentiel au 18 octobre.

Ouagadougou: le numéro 2 du MNLA a été brièvement interpellé jeudi soir.

Burkina Faso: le général Diendéré se rend aux autorités de son pays, et les enquêtes avancent, selon une source...

Guinée – 2 octobre : Discours à la nation du Président Alpha Condé

TOUTE L'ACTUALITÉ À LA UNE


En Images


Meteo Conakry
Copiryght 2013 © Tout droits reservés 3pplus.com - Designed by electro-times.com